Je serais devenu Cap Hornier de Plaisance à bord de Croix Saint Paul II le 4 avril 1994, avec les autres fondateurs de l'Association des Cap Horniers de Plaisance.

A la barre de
Croix Saint Paul II à Alex Foucard, ce fut une grande émotion, la vision du Cap entouré des îles et îlots de l'archipel Hermite  est grandiose.

Mais il faut garder les pieds sur le pont !

"Parce qu'il faut que les choses soient bien claires. Si vous avez lu le titre de cet article, nous disons «Aller au cap Horn» et non «Passer le cap Horn». Les cap-horniers, les vrais, ont doublé le cap Horn en passant d'un océan à l'autre, se prenant par le fait les dépressions auxquelles vous avez échappé en guettant la fenêtre propice à votre atterrissage. Disons que vous n'avez pas passé le cap Horn, mais que vous êtes passé au cap Horn y'avait de la lumière et vous êtes monté. Alors de grâce, s'il vous plait, continuez de pisser sous le vent, c'est plus sûr pour vos chevilles et le reste de l'équipage..."
   Daniel Allisy . Voiles et voiliers n°439 septembre 2007

Je partage totalement cette analyse.

Et comme le missionaire (chargé de mission) n'est pas une figure obligatoire ....