Accueil Cap Horniers  Cartes  Photos  Textes  Sons  Histoire Faune  Bibliographie  Liens  Aujourd'hui    
le canard vapeur
l'oie commune
le cormoran royal
le manchot à jugulaire
le manchot papou
le phoque de Weddell
l'éléphant de mer
dragon de Patagonie

Si vous allez dans les canaux de Terre de Feu vous verrez cet oiseau surprenant le Canard vapeur

Tachyeres pteneres, esp : pato vapor comun
action ( .mpg 96ko )
canard vapeur
photo prise dans la sortie du seno Espana sur le Beagle

On trouve en grande abondance, dans ces îles, un grand canard lourdaud (Anas brachyptera) qui pèse quelquefois 22 livres. Autrefois on avait donné à ces oiseaux, en raison de la façon extraordinaire dont ils se servent de leurs ailes pour ramer sur l'eau, le nom de cheval de course; aujourd'hui, et à plus juste titre, on les appelle des bateaux à vapeur . Leurs ailes sont trop petites et trop faibles pour leur permettre de voler, mais ils s'en servent en partie pour nager, et partie pour frapper l'eau, et arrivent ainsi à se mouvoir très rapidement . On peut les comparer alors à un canard domestique poursuivi par. un chien; mais je suis sur que cet oiseau agite ses ailes l'une après l'autre au lieu de les agiter toutes deux ensemble, comme le font les autres oiseaux. Ces canards si lourds font un tel bruit et font voler l'eau de telle façon, qu'il est fort curieux de les observer…..
Le bateau à vapeur ne peut plonger que pendant très peu de temps . Il se nourrit exclusivement de coquillages qu'il trouve sur les rochers , alternativement couverts et découverts par la marée ; aussi la tête et le bec sont-ils devenus extrêmement forts afin de pouvoir briser ces coquillages . la tête est si dure , que je parvins à grand-peine à en fracturer une avec mon marteau de géologue , et tous nos chasseurs apprirent bientôt à leurs dépens combien ces oiseaux ont la vie dure . Le soir , alors que , réunis en troupeau , ils nettoient leurs plumes , ils font entendre le même concert de cris de grenouilles sous les tropiques .
( Charles Darwin , Voyage d'un naturaliste autour du monde )

canard vapeur

photo prise dans le Beagle


Je vois s'enfuir pour échapper au danger quelques canards à vapeur , ainsi nommés parce qu' ils se déplacent sur l' eau à l'aide de leurs ailes et ressemblent par leurs mouvements à de minuscules vapeurs à aubes. Cet oiseau ne vole jamais, mais en frappant l'eau au lieu de l'air avec ses ailes, il se déplace plus vite qu'un canot ou qu'une pirogue .
( Slocum , Navigateur en solitaire , Terres d'aventures 1995 )

L'oiseau le plus curieux , dont l'aire de dispersion correspond aux bancs de corritos est un anatidé appelé " pato a vapor " ou " pato quetro " ou d'après les récits de Fitz Roy , " steam duck " : ne pouvant voler il fuit sur l'eau en se propulsant avec ses ailes comme de rames puissantes ,laissant derrière lui un sillage. Sa vitesse de déplacement n'est pas inférieure à 10 milles à l'heure et il peut soutenir cette allure le temps nécessaire pour échapper à ses poursuivants. Quand il est sur le point d'être atteint, il plonge et ne réapparaît que pour respirer un court instant. Le pato quetro ou micropterus patagonicus est de couleur gris cendré pesant ordinairement de 6 à 10 kilogs et souvent plus ; sa force est peu commune et son bec puissant lui permet de fracturer aisément les coquilles de choritos de grande taille. L'espèce voisine (m. cinereus) un peu plus petite, communément désignée par le nom de , " pato volador" " est en tout point semblable à la précédente, mais peut voler, d'ailleurs d'un vol lourd et de faible portée : il est assez probable qu'elle n'est tout simplement constituée que par les jeunes de l'espèce précédente qui n' ont pas encore atteint leur plein développement, c'est-à-dire au cours de la première année de leur existence. La croissance du microptérus est en effet très rapide :trois mois après son éclosion il a presque atteint la taille normale.
( Joseph Emperaire , Les nomades de la mer , NRF Galimard 1955 )

Oie commune

rencontrée sur la plage à Puerto Williams :
oie femelle
oie male

Cormoran royal
dans le Beagle , sur les îlots proches du phare des éclaireurs  

Manchot à jugulaire
Pygoscelis antarctica










photo Francis Aubry
d'une croisière de Croix Saint Paul II en Antarctique



Manchot papou
Pygoscelis papua










photo Francis Aubry
d'une croisière de Croix Saint Paul II en Antarctique



Phoque de weddel
Leptonychotes weddelli









photo Francis Aubry
d'une croisière de Croix Saint Paul II en Antarctique



Eléphant de mer










dans le Beagle , sur les îlots proches du phare des éclaireurs


Dragon de Patagonie





je ne l'ai pas affronté personnellement !


Le dragon de Patagonie (pas de nom latin): Petit insecte vivant sur/dans le glacier de Patagonie découvert par Henri Garcia. L’insecte vit, se nourrie et se reproduit dans les trous creusés dans la glace et remplis d’une eau proche du point de congélation. Ils sont pourvus de branchies et sont capables de se déplacer tant dans l’eau que hors de l'eau. La science connait peu de chose sur cet insecte pour le moment. (wikipedia)